Comment faire les meilleurs dessins possibles ? Je vais tenter de répondre à cette éternelle question par la voie matérialiste. Un bon artisan prend soin de ses outils. Pondre des œuvres d’art à la chaîne est simple quand on sait bien s’entourer et cela commence avec du bon matos et un espace de travail irréprochable. Je ne citerai pas de marque dans cet article, pour trouver celles qui nous correspondent il faut essayer encore et encore.

Un espace de travail doit permettre de libérer l’esprit de toute contrainte pouvant gêner la créativité de l’artiste en devenir. L’espace doit donc être dégagé, le matériel (de qualité comme nous le verrons par la suite) doit être à porté de main. La luminosité est primordiale est sera donc maximale, l’idéal étant un spot de chantier visant directement votre travail ce qui fera également pénétrer un maximum de lumière dans votre rétine et permettra une vision nouvelle. Le fameux regard neuf !

Comment vous pouvez le voir, ces quelques conseils permettent immédiatement de se plonger au cœur même de son âme créative et ainsi d’être en phase avec la partie génie qui loge au plus profond de soi. Maintenant il faut du matériel de qualité. Le fameux crayon de bois proviendra donc de la table de chevet d’un hôtel de bonne qualité et les outils de colorimétries seront ceux de l’ancienne époque, avec un dosage de pigment introuvable de nos jours. (Ceux là viennent de la cave de ma belle mère qui était instit)

Il faut aussi savoir bien s’entourer, un bon assistant est une aide indispensable. Ce dernier fera l’encrage et parfois la mise en couleur si l’artiste lui en laisse la liberté. La confiance se doit d’être mutuelle et exemplaire !

Finalement le savoir sera transmis par le biais de l’assistant et le talent à jamais ne sera perdu. Tout l’art se fait dans une transmission de qualité. De maître à élève.